Choisir un mode de transport responsable et alimenté en énergie verte

L’engouement pour la mobilité douce est de plus en plus marqué, notamment dans les grandes agglomérations. Les professionnels du secteur s’en saisissent et vont plus loin dans leurs engagements écologiques en choisissant une électricité verte et locale 💚 Exemple avec Yego (scooters électriques) et Tier (trottinettes électriques), qui ont tous deux choisi ilek pour s’approvisionner.

 

Vélo, trottinette, scooter électrique… La tendance est à la mobilité douce, et durable. Moins polluants, moins bruyants, ces modes de transport plus légers permettent de gagner du temps pour effectuer des trajets de proximité en ville, et de réduire les émissions de CO2, d’autant plus lorsqu’ils sont alimentés par une énergie renouvelable 🌍

Un geste éco-citoyen

Depuis la crise sanitaire, 27% des français déclarent avoir modifié leurs modes de déplacement habituels d’après une étude de la FP2M (Fédération des Professionnels de la Micro Mobilité), et de plus en plus optent pour les 2 roues électriques. Choisir une trottinette ou un scooter électrique qui roule à l’électricité renouvelable, c’est aussi adopter un geste éco-citoyen. D’autant plus quand on sait que le transport est l’activité qui contribue le plus aux émissions de gaz à effet de serre (GES) de la France, à hauteur de 31% selon le Haut Conseil pour le climat. En y regardant de plus près, on constate que la voiture particulière est responsable de plus de la moitié de ces émissions : 51% d’après le Ministère de la Transition écologique.

 

Repenser la mobilité autrement

Parce que la lutte contre le réchauffement climatique se fait de plus en plus urgente, il faut donc hâter la transition énergétique aussi dans nos modes de transport, et s’engager pour un futur durable à la mobilité. Dans le secteur de la micro mobilité, on s’est emparé du sujet. Chez Yego, la croissance s’accélère : sur la flotte totale de 2 700 scooters depuis la création en 2016, 1 000 ont été acquis rien que l’an dernier. Déjà présente en Espagne (Barcelone, Valence, Séville et Malaga) et en France à Paris et Bordeaux, la plateforme de location de scooters électriques se lance depuis début juillet à Toulouse. Les 300 scooters qui sillonnent la ville rose depuis début juillet sont alimentés en électricité verte par ilek, un choix de partenariat de la part de Yego qui découle d’une conviction profonde. “Dès que l’on s’installe dans une ville, on cherche toujours des partenaires locaux, qui garantissent une électricité produite en France, explique Clément Lauze, responsable RSE chez Yego. On a choisi ilek non seulement pour cela, mais aussi pour sa certification B Corp, label de confiance qui ne garantit pas uniquement un produit de qualité mais aussi un engagement sociétal et environnemental responsable de l’entreprise”, précise-t-il.

 

 

Et en termes d’engagement en faveur de la réduction d’émissions de CO2, ilek et Yego sont alignés : “au-delà de la volonté de se déplacer plus facilement, rapidement, et de façon plus flexible, la majeure partie de nos usagers choisissent nos scooters pour réduire l’impact environnemental de leurs déplacements”. Et de souligner : “en moyenne, un scooter Yego émet 15,4g par passager et kilomètre, 5 fois moins qu’une voiture thermique”. Autre donnée parlante, l’analyse du cycle de vie : “un scooter Yego peut durer entre 6 et 10 ans, une trottinette en libre service dure entre 6 mois et 2 ans selon sa fabrication et son usage”, indique Clément Lauze.

“Avec 15,4 g de CO2 par passager et kilomètre, un scooter YEGO émet indirectement jusqu’à 5 fois moins de CO2 qu’une voiture thermique”

– Clément Lauze, responsable RSE chez Yego

Trottinette électrique : plus qu’une mode, elle s’ancre dans les habitudes de vie

Depuis la pandémie, nombre de citadins ont déserté la ville pour s’installer un peu plus loin, en banlieue. Une opportunité pour des acteurs comme Tier, plateforme de location de trottinettes électriques : car les derniers kilomètres reliant la gare au lieu de travail sont souvent effectués par ce mode de transport, pratique et non polluant. Chez ilek, nous avons compris cet enjeu et avons proposé dès 2020 de recharger 7900 trottinettes à Paris, Lyon mais aussi Grenoble et Bordeaux en électricité ilek, 100% verte 🌱 et française 🇫🇷 Quand on sait que la trottinette électrique émet environ 70% de CO2 de moins que la voiture d’après l’ITF (International Transport Forum), on se dit que l’on est sur la bonne voie 🌍

La mobilité douce oui, mais avec une électricité 100% vert(ueus)e

La mobilité de demain doit donc être plus douce, adaptée aux besoins des usagers dans les espaces à la fois urbains et ruraux, mais elle doit aussi et surtout s’appuyer sur des énergies renouvelables, produites localement. Chez ilek, nous pensons que c’est dans ces conditions que nous parviendrons à construire un modèle de déplacement réellement durable, qui contribuera réellement à la lutte contre le réchauffement climatique.

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :