Tout savoir sur l’isolation des murs par l’extérieur

Cet hiver vous avez ressenti comme une sensation de froid dans votre logement 🥶 ? Peut-être que votre intérieur n’est pas bien isolé ? Ou bien votre DPE (diagnostic de performance énergétique) affiche une très mauvaise note ?

Un logement agréable à vivre, c’est d’abord un logement bien isolé. Et pour une rénovation énergétique réussie, l’isolation thermique sera toujours LA priorité, en particulier pour les murs depuis l’extérieur !

Après le toit, les murs sont la 2ème source de déperdition de chaleur d’un logement, ils représentent 25% de ces pertes. Bien isoler ses murs, c’est réaliser d’importantes économies d’énergie, profiter d’une température agréable toute l’année, et bien sûr aussi avoir une bien meilleure empreinte environnementale 🌍.

Alors, par où commencer ? Si l’isolation des murs par l’intérieur est une opération courante, l’isolation extérieure reste la méthode la plus efficace et la plus performante. D’autant que ce mode d’isolation par l’extérieur a l’avantage de ne pas “grignoter” la superficie des espaces de vie.

Aussi appelée ITE, l’isolation thermique par l’extérieur est une opération qui consiste simplement à recouvrir l’extérieur de votre logement d’un “manteau” 🧥. Celui-ci est hermétique et permet de protéger votre intérieur du froid et des fortes chaleurs grâce à une couche d’isolant thermique. Deux techniques existent pour un seul et même objectif. Quelle technique privilégier alors entre isolation sous bardage et isolation sous enduit ? Quels matériaux isolants utiliser ?

On vous donne toutes les explications nécessaires pour faire grimper le thermomètre chez vous !


Comment réaliser une isolation par l’extérieur ?

Réaliser soi-même une isolation par l’extérieur, une bonne idée ?

Un conseil : les bricoleurs du dimanche devront s’abstenir. L’isolation des murs par l’extérieur est en effet une opération d’ampleur qui nécessite un réel savoir-faire. La maîtrise des techniques est indispensable pour la bonne réalisation de ces travaux. Il est préférable de s’en remettre à un professionnel qualifié qui sera en mesure de les réaliser dans les règles de l’art 📐.

Et même si le coût d’une telle opération reste quelque peu onéreux, cela permet de réelles économies d’énergies, et il est toujours possible de faire appel à des aides pour votre projet, comme la fameuse prime énergie.

Bon à savoir ☝️ : la réussite de vos travaux d’isolation dépend également du choix de la technique et des matériaux utilisés pour l’isolation.

Faites appel à un professionnel et bénéficier des aides de l’État

Face à l’ampleur des travaux, il est conseillé de faire appel à un professionnel qualifié. En plus d’assurer la bonne réalisation de votre isolation, votre artisan peut même vous conseiller dans vos démarches, dans le choix des matériaux. Pour être éligible aux aides à la rénovation énergétique, il est en plus impératif de faire appel à un professionnel qualifié Reconnu Garant de l’Environnement, ou RGE, pour vos travaux. Cette certification est une condition indispensable pour pouvoir bénéficier de ces aides financières notamment la prime énergie CEE dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie.

Quel est le prix d’une isolation thermique extérieure ?

Pour réaliser l’isolation thermique de vos murs par l’extérieur, il faut compter en moyenne entre 100 et 250 euros/m2. Le prix dépend bien évidemment de la technique utilisée mais aussi des matériaux choisis. À titre d’exemple, l’isolation thermique extérieure sous bardage est plus onéreuse que l’isolation thermique extérieure sous enduit.

Quel aspect extérieur après isolation ?

L’un des grands avantages de l’isolation thermique des murs par l’extérieur est que ces travaux permettent de “rafraîchir” et d’améliorer l’esthétique de votre façade. Un avantage à ne pas négliger puisque cette démarche peut vous permettre de valoriser votre logement et de donner un coup de jeune à un bâtiment vieillissant.

Avant de vous lancer dans les travaux  travaux, il faut avant toute chose veiller à ce que la structure de base de votre logement soit en bon état.  Et oui, l’état de votre façade peut vous permettre de vous aiguiller sur la technique à privilégier.

3 techniques s’offrent à vous :

L’isolation thermique extérieure sous enduit

Cette technique consiste à fixer ou coller des panneaux isolants au mur recouverts dans un second temps, d’un treillis collé et d’un enduit de finition.

Selon l’ADEME, l’isolation thermique extérieure est une option économique. Cette technique n’est possible que si votre façade est saine et en bon état. Dans le cas contraire, il faut alors réaliser des travaux au niveau des murs au préalable.

L’isolation thermique extérieure par enduit isolant

D’origine minérale ou végétale, l’enduit isolant est utilisé de manière projetée ou coffrée sur les murs extérieurs de votre logement, recouvert ensuite d’un crépis pour la finition.

L’isolation thermique extérieure sous bardage

Cette technique consiste à déposer une couche d’isolant, sous forme de panneaux vissés sur une ossature métallique fixée contre les murs,  protégés par un bardage en bois, PVC ou aluminium. L’isolation sous bardage est la technique à privilégier si votre façade est en mauvais état 🏚.

Quelle que soit la technique utilisée, l’isolation thermique des murs par l’extérieur reste une opération peu invasive puisque le chantier ne se déroule qu’à l’extérieur du bâtiment. Les travaux ne perturbent donc pas la vie des occupants.

Quel panneau choisir pour une isolation extérieure ?

Vous ne savez pas quels matériaux choisir pour réaliser l’isolation thermique de vos murs extérieurs ? Sachez que le pouvoir d’un isolant thermique réside dans sa double fonction : il permet à la fois de maintenir la chaleur dans votre intérieur pendant l’hiver mais aussi de vous préserver des chaleurs estivales.

Quel matériau choisir pour isoler vos murs par l’extérieur ? 👇

Les matériaux isolants synthétiques

Polystyrène expansé, extrudé,  mousse phénolique… Plusieurs isolants synthétiques sont disponibles sur le marché. Leur principal avantage : ils ont un bon rapport qualité-prix, ils résistent à l’humidité et sont thermiquement performants. Cependant, ils sont dérivés de la pétrochimie et donc peu écologiques.

Les matériaux isolants minéraux.

A l’instar de la laine de verre ou de la laine de roche,  les isolants minéraux sont les plus répandus sur le marché. Peu onéreux, ces isolants se présentent  sous la forme de panneaux ou de rouleaux alliant performance thermique et acoustique.

Les matériaux isolants biosourcés

Ces matériaux ont le vent en poupe même s’ils ne sont pas 100% naturels ! Issus de matières premières renouvelables d’origine animale ou végétale, ces matériaux sont performants d’un point de vue thermique, durables même s’ils sont nettement plus onéreux que les autres types de matériaux isolants. Pour des travaux d’isolation thermique par l’extérieur, le chanvre, le liège expansé ou encore la ouate de cellulose peuvent être utilisés.

Quel est le matériau le plus isolant ?

Le choix de l’isolant pour vos travaux d’isolation thermique par l’extérieur se fait en fonction de votre budget mais aussi et surtout, en fonction de sa résistance thermique. La résistance thermique, exprimée en valeur “R”, est un bon indicateur de performance du matériau utilisé puisqu’il renseigne sur sa capacité à retenir la chaleur.  Plus la valeur “R” est importante, plus le matériau est performant thermiquement.

Attention ! Cette résistance thermique peut être une condition d’éligibilité à respecter pour obtenir des aides financières à la rénovation énergétique. Pour bénéficier de la prime énergie CEE notamment, il est indispensable de respecter un critère de résistance thermique supérieur ou égal à 3.7 m².K/W.

Isolation extérieure sous enduit : quels sont les enduits isolants existants

3 types d’enduits existent sur le marché pour réaliser l’isolation thermique de vos murs par l’extérieur : les enduits d’origine synthétique, minérale et les enduits d’origine végétale.

Dans la famille des enduits isolants, vous retrouvez :

La peinture isolante thermique

Issue de recherches spatiales, elle permet d’améliorer l’isolation thermique de vos murs par l’extérieur, sans épaisseur, et peut convenir à toutes les conditions climatiques. Sa performance thermiques varie néanmoins en fonction de l’ampleur de la surface à isoler et son coût reste très élevé.

L’enduit isolant à base de billes

Il s’agit d’un isolant fait de billes de polystyrène qui allie légèreté, imperméabilité et performance thermique.

Le crépi chaux-chanvre d’origine naturelle

Cet enduit isolant fait preuve d’une excellente performance thermique et il résiste très bien à l’épreuve du temps. En plus, son utilisation à peu d’impact sur l’environnement. Un vrai plus 👌

L’enduit chaux-liège

C’est un isolant qui possède un excellent coefficient de conductivité thermique et une grande résistance aux intempéries.

Le torchis traditionnel

Cet isolant est composé de terre et de paille est un enduit isolant économique et écologique. Tour ce qu’on adore 🌿

L’enduit minéral

Voilà un isolant aux propriétés isolantes assez innovantes. Il est réalisé à base d’aérogel de silice, c’est un matériau qui se présente sou forme de gel et qui, après un procédé chimique, se transforme en une structure poreuse avec des pores extrêmement fins.

Avantages et inconvénients de l’isolation des murs par l’extérieur

Vous le savez maintenant, les murs sont une zone de fortes déperditions de chaleur qu’il est incontournable de traiter avec une bonne isolation thermique par l’extérieur pour faire des économies d’énergie. Alors on résume avec vous les avantages et les inconvénients de ce mode d’isolation.

Quels sont les avantages d’une ITE ?

  • des économies d’énergie 👏
  • des économies sur votre facture énergétique 👌
  • un meilleur confort de vie dans votre logement 🙌
  • un geste pour l’environnement 🙏 🌿
  • une façade plus esthétique et donc une valorisation de votre logement 👍
  • une meilleure isolation acoustique 👂
  • des travaux peu encombrants !

Des avantages mais aussi des inconvénients ?

  • un coût qui est un peu plus élevé.
  • une nécessité d’enlever les éléments de la façade et de faire des travaux préalables, par exemple au niveau des fenêtres pour qu’elles s’adaptent à la nouvelle façade.
  • Dans la mesure où ces travaux peuvent modifier l’aspect extérieur de votre façade, vos travaux peuvent être soumis à une demande d’autorisation pour respecter les règles d’urbanisme en vigueur.

L’isolation thermique des murs par l’extérieur n’a que des avantages, économie, écologie et bien sûr confort… Une vraie solution pour de meilleurs hivers. Y a plus qu’à !

Quelle que soit la technique ou les matériaux utilisés pour ce mode d’isolation des murs, on ne saurait trop vous recommander de vous entourer de vrais professionnel·le·s 👷‍♀️. On le répète, s’engager dans de tels travaux de rénovation énergétique n’est pas une mince affaire !

Pour une rénovation efficace et accessible de votre logement, faites aussi appel à une entreprise qualifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ce label est une condition indispensable à l’obtention des aides à la rénovation énergétique. Avec notre partenaire Pass’Renov, ilek vous donne justement accès à la Prime énergie CEE et à un accompagnement spécifique pour monter ce genre de projet de rénovation énergétique.

Alors, on se lance ?

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :